• Panier

    0

  • Wishlist
  • Caillette, René-Jean

    René-Jean Caillette

    « Je suis fils d’ébéniste et j’ai encore le souvenir de l’odeur des copeaux de bois dans l’atelier de mon père. » affirmait René-Jean Caillette. Fort de son héritage et animé par un véritable combat, RJC a fortement participé à re-meubler la France d’après-guerre.

    René-Jean Caillette

    Selency spinner
    Aucun produit ne correspond à votre recherche
    Spinner
    Objectif : zéro frais de port

    Consommez local en filtrant vos recherches par département. C'est moins cher. Et ça pollue moins.

    Prix Spinner

    Min

    Max

    Spinner
    Style
    Spinner
    Dimension

    Hauteur (cm)

    à

    Largeur (cm)

    à

    Profondeur (cm)

    à

    Spinner
    Matériau
    Spinner
    Etat
    Spinner
    Couleur
    • 1

    René-Jean Caillette naît en France en 1919. Il est fils d’ébéniste et la profession de son père influence sa manière de créer tout au long de sa carrière. René-Jean Caillette se spécialise dans le design et se dirige alors vers l’École Supérieure des Arts Appliqués dont il sort major de sa promotion. Une fois ses études terminées, une idée l’accapare : il souhaite démocratiser le mobilier en série. En effet, dans le contexte compliqué de l’après-guerre, la reconstruction et l’équipement des foyers démunis sont une priorité. Il rencontre alors Marcel Gascoin qui est animé par les mêmes idéaux. Ensemble, ils souhaitent uniformiser les prix du mobilier signé. Ils créent alors l’Association des Créateurs de Mobilier de Série (ACMS) en 1953 pour promouvoir ce projet, protéger les modèles et établir les prix de vente. Ils innovent en proposant un design simple et accessible. Les créations de René-Jean Caillette ont d’ailleurs des formes élémentaires, une allure solide et c’est ce qui plait. D’ailleurs, son œuvre est exposée au Salon des arts ménagers de 1950. Lors de ce grand événement, René-Jean Caillette rencontre le célèbre éditeur de meuble George Charron. Celui-ci décide d’éditer les modèles de René-Jean Caillette et les vend sous la marque « Manufactures du Meubles de France ». Ses meubles ont de plus en plus de succès, dans le milieu, on dit qu’ils rivalisent avec la production italienne ou américaine. En effet, sa réussite est frappante, en 1958, René-Jean Caillette reçoit le Grand Prix du Pavillon Français lors de l’Exposition Internationale de Bruxelles pour sa chaise Diamant. La chaise « Coccinelle » en polyester et fibre de verre (éditée par Steiner) a également beaucoup de succès. La reconnaissance ne s’arrête pas là et René-Jean Caillette est présent aux grands rendez-vous du monde du design comme la Triennale de Milan ou le Salon des Arts Décoratifs. En parallèle, il enseigne à l'École nationale supérieure des arts décoratifs et à l'ESAG Penninghen à Paris de 1974 à 1980. René-Pierre Caillette décède en 2004.

    Filtres

    Mon compte

    Ma boutique

    Besoin d’aide ?

    Bonjour ! Vous avez une question ?

    Notre service client est là pour vous assister.

    Par téléphone au 09 72 49 32 22

    9:45 - 19:00 du Lundi au Vendredi

    Par mail, contactez help@selency.com

    Réponse sous 24h

    Accédez à l'aide acheteur en cliquant ici

    Pour toute question concernant vos achats

    Accédez à l'aide vendeur en cliquant ici

    Pour toute question concernant votre boutique et vos ventes

    Connexion